Euphoriques Montmartroises

Portées par une métronomique Manon Aubry, auteure d’un but par période, et d’une Justine Rabut qui n’a jamais aussi bien porté son patronyme (3 réalisations), les putes de la butte ont fait voler en éclats l’entente Racing-La Libellule, s’imposant 10-3.

Les joueuses de l’AMNS n’étaient pourtant que 8 contre 11 au coup d’envoi ce vendredi 16 mars. Mais elles ont survolé la rencontre en réussissant à dominer chaque quart-temps, preuve de l’absence totale de relâchement chez ces affamées des bassins.

Dans le premier quart-temps, c’est pourtant le RCF qui ouvrait la marque sur un but d’Adèle Chevalier (4’23 », 1-0).  Mais Anne-Sophie Thiery (3’05 », 1-1), auteure elle d’un doublé, remettait les pendules à l’heure et Wonder Aubry (0’38 »1-2) donnait un premier avantage aux PDLB.

Manon Aubry sur les starting-blocks

Match serré en perspective? Tu parles, Charles. Nos filles ont passé la seconde dès le début du deuxième quart-temps, lancées par la divine Karen Bernard (7’12 », 1-3). Rabut enfilait deux buts à la suite (1-5) et Aubry mettait fin à tout espoir de retour des adversaires (2’52 », 1-6). Quatre buts d’avance à la mi-temps: la messe était dite.

Accompagnées de leur meilleur ami Paul Floury, les Montmartroises à l’issue de la bataille victorieuse. Debout de gauche à droite: Justine, Manon, Anne-Sophie, Aurélie, Marie, Lisa. Agenouillées: Karen à gauche, Julie à droite.

Les deux derniers quart-temps furent moins prolifiques mais Justine, Anne-Sophie et Manon soignèrent leurs statistiques pour donner un écart final de sept buts. Une belle récompense après la défaite de peu face à Châtillon (4-5), début mars, et un avertissement pour l’avenir: attention, nos filles sont de plus en plus fortes.

En dignes descendantes de La Goulue, et autres grivoises Montmartroises, les filles avaient bien mérité une ch’tite binouze

By | 2018-03-22T13:56:41+00:00 17 mars 2018|Categories: WP saison 2017 2018|